AGRICULTURE DURABLE

image

Impacts

  • Ce projet viendra en plus résoudre le problème d’accès des femmes aux terres cultivables.
  • Amélioration de la sécurité alimentaire
  • Autosatisfaction et Evolution du leadership des femmes rurales dans des actions visant l’atteinte des Objectifs de Développement Durable
  • Restauration du couvert végétal et de la biodiversité

 

Autonomisation socio-économique des femmes par le reboisement et la restauration de la forêt classée de la KAVI

Les effets néfastes du changement climatique sont dus en majeur partie à la destruction et à la dégradation des forêts à l’instar de la forêt Classée de Kavi 

d’une superfie de 8330 Ha et située à Aboudé Mandéké dans la Région de l’Agnéby-Tiassa, est dégradée à plus de 50%.

 Les femmes d’Aboudé, sensibilisées par la FONDATION MARIE-ESTHER à la nécessité de contribuer à la lutte contre le changement climatique pour la sauvegarde de notre planète, s’engagent  dans cet ambitieux projet de reboisement et de restauration du couvert végétal ivoirien. 

S’appuyant sur l’engagement du Président de la République, dans son exposé du 23 septembre 2014 à l’ONU, qui a affirmé la volonté de la Côte d’Ivoire à ralentir, arrêter ou inverser la disparition de ses forêts tout en améliorant la sécurité alimentaire pour tous,

Ces 100 femmes de trois localités d’Aboudé, y mêleront la culture du vivriers suivant des techniques agro écologiques afin d’améliorer non seulement leurs revenus, mais aussi favoriser une alimentation saines des populations voire améliorer la sécurité alimentaire des populations.